L'isolation, Quésaco ? - 07/06/2022

POURQUOI ?

- Améliorer le confort thermique,
- Limiter les déperditions énergétiques,
- Réduire les consommations de chauffage,
- Faciliter une revente.

   Nouveau D.P.E, Quésaco ? | DIAG PRECISION 16
   
Nouveau DPE, différence entre consos réelles & estimées, Quésaco ? | DIAG PRECISION 16
   Les passoires thermiques, Quésaco ? | DIAG PRECISION 16
4 facteurs à prendre en compte
1. Isolation
2. Etanchéité à l'air
3. Ventilation

4. Chauffage & Eau Chaude Sanitaire E.C.S
COMMENT ? LA TOITURE 25 à 30% de déperditions énergétiques

- En général la paroi la plus déperditive : en hiver : un effet de paroi froide -  en été : des apports solaires illimités,
- Assure l'étanchéité à l'eau, l'isolation ne doit donc pas perturber la vantilation des tuiles & de la charpente.


ADAPTER SON ISOLATION SELON LA CONFIGURATION DU BIEN

 
  Toiture en combles perdus :
  Isolation du plancher en rouleaux/ panneaux/ en vrac


  _ Toiture en combles aménagés ou aménageables :
  Isolation de la toiture par l'intérieur : entre chevrons/ sur ossatures métalliques 
  Isolation de la toiture par l'extérieur : technique du Sarking


  _ Toiture terrasse 

 

COMMENT ? LES MURS 20 à 25% de déperditions énergétiques

- Une paroi verticale à fonction de séparation et/ou de structure,
- Des caractéristiques thermiques essentielles : donne-t-il sur extérieur/ sur local non chauffé ? est-il mitoyen ? l'orientation : nord, sud, ouest, est ?

 









- Construction ancienne : pierres sèches, moellons, galets, pierres de taille, pisé, bauge, briques de terres, torchis, briques
                                         anciennes, ossatures bois anciennes ...
Construction récente : béton plein, blocs béton, briques récentes, pierres, monomurs terre cuite, béton cellulaire, ossatures
                                      métalliques, ossatures bois récente ... 
500











 

LES DIFFERENTES TECHNIQUES D'ISOLATION

 

 
  PAR L'INTERIEUR
  - Technique la plus répandue, simple à mettre en oeuvre & bon marché,
  - Traite facilement les jonctions avec les menuiseries extérieures,
  - Nécessite de libérer les pièces concernées par les travaux & Perte de surface habitable.


     L'inertie thermique, Quésaco ? | DIAG PRECISION 16

  PAR L'EXTERIEUR 
  Isolation Thermique par Extérieur I.T.E  
  - la meilleure solution en terme de performance, mais aussi la plus chère, à compléter avec
     un système d'étanchéité à l'eau : enduit, bardage, vêture ... 
  - Réduit les ponts thermiques (5 à 10% de déperditions énergétiques), notamment au
     niveau des planchers intermédiaires & des refends, car son isolant recouvre
     intégralement les murs d'enveloppe.
  - L'isolant : polystyrène (à éviter dans le bâti ancien) - laine de verre/ roche/ bois - naturel
  - L'avantage thermique est de tirer parti de l'inertie des murs pour récupérer les apports
     solaires en hiver & réduire l'inconfort en été,

  - Ne nécessite pas de libérer les pièces concernées par les travaux &
                                                                          Pas de perte de surface habitable. 

COMMENT ? LA VENTILATION & L'AERATION 20 à 25% de déperditions énergétiques

Une bonne ventilation permet de renouveler l'air intérieur & d'éviter la dégradation du bâti par l'humidité.
Elle peut être naturelle ou mécanique.


   NATURELLE 
- Par infiltrations & ouvertures des fenêtres
- Par entrées d'air & bouches d'extraction sur conduit / hautes & basses
   MECANIQUE SIMPLE FLUX
- Autoréglable
- Hygroréglable type A/ type B
- Répartie
   MECANIQUE DOUBLE-FLUX
- Avec ou sans échangeur de chaleur

COMMENT ? LES FENETRES, PORTES-FENETRES & VOLETS 10 à 15% de déperditions énergétiques

Un rôle primordial dans un logement :
- l'accès à l'éclairage naturel,
- la récupération des apports solaires en hiver,
- la possibilité d'aérer en ouvrant.

Menuiseries : bois, pvc, métal à rupture de pont thermique
Mesure du vitrage avec un vitromètre :
- Simple vitrage : effet de paroi froide important 
- Double vitrage : effet de paroi froide limité

    Volets :
   - limitattion des déperditions thermiques la nuit, en hiver
   - protection du soleil, en été

 
 
 
 
 
 



 
COMMENT ? LES PLANCHERS BAS 7 à 10% de déperditions énergétiques
- Le plancher bas est celui qui sépare le volume chauffé du volume non chauffé.








 

 



 

  _ Pour un plancher sur terre-plein/ vide sanitaire non accessible :
  Isolation sous chappe flottante


  _ Pour un plancher sur locaux non chauffés accessibles
  (vide sanitaire, sous-sol, garage, cave ...) ou sur l'extérieur :
  Isolation en sous-face


COMMENT ? CHOIX DE L'ISOLANT 
Pour une isolation performante = un isolant offrant une Résistance Thermique (R) la plus élevée & une pose de
l'isolant dans les règles de l'art. 

LES ISOLANTS D'ORIGINE MINERALE
- Les + répandus : laine de verre & de roche,
- Qualités thermiques reconnues & en constante amélioration,
- Isolation efficace contre le froid de l'hiver, la chaleur de l'été & les nuisances sonores dans le logement : toitures, murs, cloisons & sols.

LE POLYSTYRENE EXPANSE
- Autre grand matériau utilisé, des performances équivalentes à celles des laines minérales,
- Qualités isolantes provenant de sa composition : 2% de matière & 98% d'air,
- Simple à mettre en oeuvre car léger, ne nécessitant aucune protection car inerte & une facilité des coupes au cutter.

LES ISOLANTS VERTS
- Dits biosourcés mais ne sont pas 100% naturels, nettement + chers que les matériaux classiques,
- De + en + nombreux & variés : laine de chanvre, de mouton, ouate de cellulose, plumes de canard ... 
- Provenant de fibres végétales, animales & de matériaux renouvelables (bois, cellulose) & relevant d'une production non polluante.


LES LAINES TEXTILES
- Exclusivement issues du recyclage, composées à 60% de coton & 20% de textiles synthétiques (polyamide, polyester, acrylique),
- Un bon régulateur hydrométrique permettant d'isoler les toitures, murs par l'intérieur & planchers.

COMMENT ? CHOIX DU SYSTEME DE CHAUFFAGE
- Doit permettre d'assurer au logement une T° confortable,

- L'enjeu actuel est de remplacer, autant que faire se peut, le chauffage central avec combustible fossile notamment chaudière gaz
   propane (citerne) & fioul (cuve)
- Dixit notre diagnostiqueur : ''L'énergie la moins chère est celle que nous ne consommons pas, d'où l'intérêt de bien isoler
   son bien.'' 


_ ELECTRIQUE : panneau radiant, à inertie sèche/ douce, à accumulation
_ POMPE A CHALEUR P.A.C 
_ BOIS : insert, poêle à bois/ à granulés, chaudière à granulés de bois

_ SOLAIRE : panneau photovoltaïque

ENTRETIEN OBLIGATOIRE DES INSTALLATIONS
- 1 x/an chaudière à faire nettoyer, régler, contrôler pour un bon fonctionnement = moins de consommation d'énergie,
   de rejet de CO2.  
- 1 x/an ramonage des conduits de fumées = éviter l'obstruction & donc une intoxication au monoxyde de carbone.


« Retour aux actualités
Nos autres
prestations
Pour toute demande de devis ou d’information contactez-nous.
contact
Chargement